effectuer un appel public à l'épargne ou une privatisation 

 

 

Faire un premier appel public à l'épargne (PAPE) peut être complexe en raison des multiples exigences réglementaires et juridiques, sans compter qu'une planification financière et stratégique s'impose pour assurer le succès. Se retirer du marché n'est pas moins compliqué. Ces deux opérations nécessitent la participation et l'approbation d'intervenants clés de la société, ce qui peut être difficile à obtenir.

La réussite peut propulser la société vers une nouvelle phase de développement. Les entreprises qui décident d'effectuer un premier appel public à l'épargne ou une privatisation ont besoin de l'expertise de professionnels qui peuvent les aider à atténuer les risques et à optimiser les possibilités.

Les avocats de McMillan ont acquis une vaste expérience en cette matière. Notre expertise vise, entre autres, les PAPE et les PAPE non traditionnels, les opérations négociées, les obligations d'informer le public, les inscriptions en bourse, les offres publiques d'achat, les fusions et acquisitions, les rachats par la direction et par des sociétés de capital-investissement, les communications et les négociations avec les actionnaires minoritaires, l'orientation des clients quant aux exigences réglementaires canadiennes et américaines, le financement des sociétés et la planification fiscale.