Concept de télévision intelligente de mur multimédia de mouvement
Concept de télévision intelligente de mur multimédia de mouvement
Concept de télévision intelligente de mur multimédia de mouvement

Mois de l’histoire des Noirs | Hommage à Oscar Peterson

Actualités 16 Fév, 2021

Oscar Emmanuel Peterson (1925-2007) | Vecteur de changement | Reconnu à titre de pianiste virtuose de jazz et compositeur de l’Hymn to Freedom, hymne emblématique international pour les droits civiques.

Fils d’immigrants antillais, Oscar Peterson naît à Montréal, au Québec, et grandit dans la Petite-Bourgogne, un quartier à prédominance Noire où il plonge dans la culture du jazz. À cinq ans, son père commence à lui donner des cours de musique. Il étudie également le piano classique avec sa sœur, Daisy Peterson Sweeney, qui enseigna plus tard à d’autres artistes du jazz de renom.

Des années plus tard, Oscar étudie au Conservatoire de musique de Québec, à Montréal, et étudie le piano classique avec Paul de Marky. Comme il nourrit un profond intérêt pour le jazz, il joue aussi du boogie-woogie et du ragtime.

À 14 ans seulement, Oscar gagne le concours national de musique de la Société Radio-Canada, après quoi il abandonne ses études secondaires et se joint à un groupe de musiciens composé notamment du trompettiste de jazz et camarade de classe Maynard Ferguson. Même s’il n’est qu’un adolescent, Oscar Peterson joue professionnellement dans des hôtels et dans une émission de radio hebdomadaire. Il se joint également au Johnny Holmes Orchestra au sein duquel il est le seul musicien Noir.

De 1945 à 1949, Oscar enregistre 32 chansons au Studio RCA Victor. À partir des années 1950, il sort plusieurs albums chaque année tout en participant à plus de 200 albums d’autres artistes, dont Billie Holiday, Louis Armstrong, Count Basie, Ella Fitzgerald et Dizzy Gillespie.

En 1949, l’imprésario de jazz Norman Ganz était en route vers l’aéroport de Montréal lorsqu’il entend Peterson jouer en direct à la radio. Il demande alors à son chauffeur de taxi de l’emmener au club où avait lieu le concert.

Après être devenu le gérant d’Oscar, Norman Ganz lui conçoit un plan de promotion. Pendant un concert à Carnegie Hall le 18 septembre 1949, Oscar est invité sur scène comme invité surprise. Les médias parlent de sa brillante prestation avec le bassiste Ray Brown, scellant ainsi le sort d’Oscar comme sensation internationale du jazz.

En 1951, Oscar forme un trio avec Ray Brown et le batteur Charlie Smith. Peu de temps après, Charlie Smith est remplacé par un guitariste, ce qui crée un rôle qu’Herb Ellis finit par assumer en 1953. Le trio légendaire d’Oscar Peterson était l’un des groupes piano-guitare-basse les plus populaires jusqu’au départ d’Herb Ellis en 1958, année où Ed Thighpen est recruté. L’album Night Train du groupe, paru en 1962, est l’un des albums les plus populaires d’Oscar Peterson.

Une des chansons de Night Train, Hymn to Freedom, était vouée à exercer une profonde influence dans le monde entier. En 1986, au festival de chorale international Sympaati à Helsinki, en Finlande, une chorale de 10 enfants chante sa version de l’œuvre d’Oscar Peterson. En 2000, à Aachen, en Allemagne, une chorale de 50 voix Deutsche Welle chante Hymn to Freedom, l’année même où Oscar gagne le prix de la musique UNESCO-Conseil international de la musique. Connu à l’échelle internationale comme un hymne emblématique du mouvement des droits civiques, Hymn to Freedom est un testament musical à la quête de l’équité, de la paix et de la dignité pour tous.

Les années 1960 et 1970 voient des changements dans les membres et la composition du trio. En 1974, le batteur anglais Martin Drew se joint au groupe qui devient ainsi un quartette.

Dans les années 1980, Oscar continue de se produire à l’international, même si vers la fin de la décennie il réduit son horaire de tournée en raison de symptômes d’arthrite de plus en plus incommodants. En 1990, il fait revivre son trio avec Ray Brown et Herb Ellis pour produire trois albums, desquels Saturday Night at the Blue Note (1990), gagne trois prix Grammy.

Oscar Peterson subit un AVC en 1993 pendant un spectacle à New York, qui atteint gravement sa main gauche. Il se produit toutefois et enregistre à nouveau des années plus tard (sans utiliser sa main gauche).

En plus d’innombrables hommages, dont huit prix Grammy et le titre de pianiste de l’année par le magazine DownBeat pendant 13 années d’affilée, Oscar a reçu l’Ordre du Canada, le Prix du Gouverneur général pour les arts du spectacle et le prix Glenn-Gould. En 2010, une statue de lui est dévoilée par la reine Élisabeth II au Centre national des Arts à Ottawa.


Actualités

News

McMillan compte parmi les premiers cabinets d’avocats canadiens à utiliser un nouvel outil alimenté par l’IA pour rationaliser et optimiser la pratique du droit

McMillan a annoncé aujourd’hui l’intégration à son cabinet de CoCounsel de Thomson Reuters, un outil alimenté par l’IA destiné aux avocats.

Actualités 21 Fév, 2024
Lire plus
News

Exceptionnels en marques de commerce : Peter Giddens et Pablo Tseng cités dans le WTR1000 de 2024

Peter Giddens et Pablo Tseng sont une fois de plus reconnus comme des avocats de premier plan en matière de stratégie et de poursuite liées aux marques par le World Trademark Review (WTR1000) de 2024.

Actualités 20 Fév, 2024
Lire plus
News

McMillan obtient 32 % plus de classements au répertoire mondial de Chambers en 2024

Le répertoire mondial 2024 de Chambers cite 32 % plus d’avocat.e.s de McMillan que dans l’édition 2023.

Actualités 15 Fév, 2024
Lire plus