Digital Brain
digital brain
digital brain

Alerte à l’intention des courtiers, des conseillers et des sociétés inscrits qui se fondent sur la dispense relative aux courtiers internationaux ou aux conseillers internationaux

Décembre 2017 Bulletin Fonds d’investissement et gestion d’actifs Lecture de 3 min

Les exigences de déclaration mensuelle relatives au financement des activités terroristes et aux sanctions économiques englobent dorénavant les personnes dont le nom figure sur la liste pour le Venezuela et les étrangers dont le nom figure sur la liste prévue par le Règlement pris en vertu de la loi de Sergueï Magnitski

Les Autorités canadiennes en valeurs mobilières (les « ACVM ») ont précisé dans un avis qu’elles publieraient des indications révisées à la suite de l’adoption récente de règlements fédéraux supplémentaires sur la suppression du terrorisme et les sanctions économiques. Les nouveaux règlements fédéraux ont une incidence directe sur les obligations de déclaration mensuelles décrites dans l’Avis 31-317 du personnel des ACVM (révisé), Obligations de déclaration relatives au financement des activités terroristes pour les personnes inscrites en vertu de la législation en valeurs mobilières, les courtiers internationaux dispensés et les conseillers internationaux dispensés (l’« Avis 31-317 »)[1].

Les courtiers et conseillers inscrits ainsi que les courtiers et conseillers internationaux qui invoquent la dispense relative aux courtiers internationaux ou aux conseillers internationaux sont dorénavant tenus d’englober dans leur déclaration mensuelle actuelle liée à la suppression du terrorisme, aux sanctions des Nations Unies et aux autres sanctions économiques les éléments suivants :

  • les « personnes dont le nom figure sur la liste » prévue dans le Règlement sur les Mesures économiques spéciales visant le Venezuela (le « Règlement MÉSV ») qui a été adopté en vertu de la Loi sur les mesures économiques spéciales, LC 1992, c 17 et est entré en vigueur le 22 septembre 2017, par la consultation de l’annexe relative à ces personnes qui se trouve à http://laws-lois.justice.gc.ca/fra/reglements/DORS-2017-204/index.html;
  • les « étrangers » dont le nom figure sur la liste prévue dans le Règlement relatif à la justice pour les victimes de dirigeants étrangers corrompus (le « Règlement en vertu de la loi de Sergueï Magnitski ») qui a été adopté en vertu de la Loi sur la justice pour les victimes de dirigeants étrangers corrompus (loi de Sergueï Magnitski) et qui est entré en vigueur le 3 novembre 2017, par la consultation de l’annexe relative à ces personnes qui se trouve à http://www.international.gc.ca/sanctions/countries-pays/victims_corrupt_regulations-victimes_corrompus_reglement.aspx?lang=fra.

Le personnel des ACVM est en voie de réviser l’Avis 31-317 afin d’y inclure le Règlement MÉSV et le Règlement en vertu de la loi de Sergueï Magnitski. Dans l’intervalle, les sociétés devraient consulter les annexes précitées sur les « personnes dont le nom figure sur la liste » et les « étrangers » dont le nom figure sur la liste lorsqu’elles préparent et soumettent leur déclaration pour le mois de décembre et par la suite. Si une société établit après l’examen des annexes qu’une déclaration négative (néant) déposée antérieurement pour les mois de septembre, d’octobre ou de novembre 2017 doit être modifiée, elle peut déposer une déclaration mensuelle modifiée.

Les courtiers, conseillers et sociétés inscrits qui invoquent la dispense relative aux courtiers internationaux ou aux conseillers internationaux devraient s’assurer d’avoir mis à jour leurs politiques et procédures pour tenir compte des obligations de déclaration supplémentaires en vertu du Règlement MÉSV et du Règlement en vertu de la loi de Sergueï Magnitski. Si vous avez des questions sur les modifications apportées aux obligations de déclaration dont il est traité ci-dessus, veuillez communiquer avec un membre du groupe Fonds d’investissement et gestion d’actifs.

par Michael A. Burns et Alex Bruvels

[1] L’Avis 31-317 oblige les courtiers et conseillers étrangers qui se fondent sur la dispense relative aux courtiers internationaux ou aux conseillers internationaux et qui se livrent au« commerce des valeurs mobilières » ou qui fournissent des « services de gestion de portefeuille ou de conseils en placement » dans un territoire des ACVM à se conformer aux dispositions fédérales relatives au financement des activités terroristes et aux sanctions imposées par les Nations Unies.

Mise en garde

Le contenu du présent document fournit un aperçu de la question, qui ne saurait en aucun cas être interprété comme des conseils juridiques. Le lecteur ne doit pas se fonder uniquement sur ce document pour prendre une décision, mais devrait plutôt consulter ses propres conseillers juridiques.

© McMillan S.E.N.C.R.L., s.r.l. 2017

Publications connexes (5 Posts)

Featured Insight

Côté Nord : Mise à jour sur le droit de la concurrence et les investissements étrangers au Canada

Côté Nord : Mise à jour sur le droit de la concurrence et les investissements étrangers au Canada, un webinaire qui porte sur les derniers développements en droit canadien de la concurrence et des investissements étrangers.

Détails
Mercredi 24 novembre 2021
Featured Insight

Webinaire de McMillan sur la protection de la vie privée et des données et la cybersécurité

Nos avocats offrent un aperçu des développements importants de la jurisprudence, des directives des organismes de réglementation et des modifications de la réglementation à venir, ainsi que des sujets d’actualité brûlants sur la protection de la vie privée et des données et la cybersécurité.

Détails
Mercredi 10 novembre 2021
Featured Insight

Réforme antitrust : et le Canada?

J. Musgrove et S. Stirling-Moffet parlent réforme du droit de la concurrence au Canada après le discours du commissaire à l’ABC – plus d’argent, plus de pouvoir!

Lire plus
26 Oct, 2021
Featured Insight

Adoption du projet de loi no 64 : modernisation du régime de protection de la vie privée

Une analyse en profondeur de la modernisation de 2021 du régime de protection de la vie privée du Québec.

Lire plus
25 Oct, 2021
Featured Insight

Relever les défis uniques auxquels sont confrontés les employeurs sous réglementation fédérale

Les employeurs sous réglementation fédérale ont dû s’adapter à nombre de changements sur le plan du droit et relever quantité de défis ces dernières années. En plus de continuer à lutter contre la pandémie de la COVID-19, en 2021, les employeurs sous réglementation fédérale ont dû mettre en œuvre des changements en milieu de travail.

Détails
Mardi 2 novembre 2021