Insights Header image
Insights Header image
Insights Header image

Départ raté – Le Directeur de la CVMO juge que le Bitcoin Fund n’est pas prêt à être offert aux investisseurs

Février 2019 Bulletin Marchés des capitaux Lecture de 3 min

Le 15 février 2019, le Directeur du secteur Fonds d’investissement et produits structurés (le « Directeur ») de la Commission des valeurs mobilières de l’Ontario (la « CVMO ») a refusé de délivrer un accusé de réception pour un prospectus d’admissibilité à titre d’émetteur assujetti (non-offering prospectus) déposé par un fonds d’investissement à capital fixe (le « Fonds ») qui investirait la quasi-totalité de ses actifs dans la cryptomonnaie (la « Décision »).

Contexte

3iQ Corp. (le « Gestionnaire ») a déposé un prospectus d’admissibilité à titre d’émetteur assujetti détaillé provisoire afin que le Fonds soit admissible à titre d’émetteur assujetti le 30 octobre 2018. Les objectifs de placement du Fonds étaient d’offrir à ses investisseurs : (i) une exposition à la cryptomonnaie et aux fluctuations quotidiennes du cours de la cryptomonnaie en dollars américains; et (ii) l’occasion de recevoir une plus-value en capital à long terme. Pour réaliser ses objectifs de placement, le Fonds investirait dans la cryptomonnaie « directement », c.-à-d. en n’ayant pas recours à des titres dérivés.

La Décision

Le Directeur a refusé d’accuser réception du prospectus en vertu des pouvoirs qui lui sont conférés aux termes des paragraphes 61(1) et 61(2) de la Loi sur les valeurs mobilières (Ontario) pour les motifs suivants : 1) il était d’avis que la délivrance de cet accusé de réception serait préjudiciable à l’intérêt public; et 2) le prospectus (et le Fonds) n’a pas satisfait, sur des points essentiels, aux exigences de la loi sur les valeurs mobilières.

Les principales conclusions du Directeur peuvent se résumer comme suit :

  1. Les risques opérationnels doivent être gérés adéquatement par d’autres mesures que la communication d’information – La cryptomonnaie représente un risque opérationnel spécifique pour les fonds d’investissement que le Gestionnaire doit gérer autrement que par la communication d’information.
  2. Risques liés à l’évaluation – le contexte fragmenté et non réglementé dans lequel la cryptomonnaie est négociée crée des risques importants concernant l’évaluation des actifs du Fonds étant donné que le cours de la cryptomonnaie émanant de sources fiables peut être manipulé par suite d’activités de négociation exercées sur des plateformes de négociation moins fiables.
  3. Garde inadéquate – étant donné les risques qui sont associés à la cryptomonnaie (et, par le fait même, à d’autres cryptoactifs), et bien qu’il ne s’agisse pas d’une exigence expresse pour les fonds d’investissement, le dépositaire (ou le sous-dépositaire) qui détient la cryptomonnaie du Fonds doit : 1) produire les rapports System and Organization Controls (SOC) habituels (de type 1 et de type 2); et/ou 2) souscrire une assurance contre la perte de cryptomonnaie.
  4. États financiers – on ne sait pas si l’auditeur du Fonds sera en mesure d’obtenir le niveau de confort nécessaire pour émettre une opinion d’audit sans réserve à l’égard des états financiers annuels du Fonds.
  5. La cryptomonnaie est un « actif non liquide » – pour ne pas être considérée comme un « actif non liquide » au sens du Règlement 81-102 sur les fonds d’investissement, la cryptomonnaie doit être négociée sur un « marché » qui, selon l’interprétation du Directeur, doit prendre la forme [TRADUCTION] « d’une plateforme ou d’un réseau de négociation établi et évolué afin de favoriser l’évaluation rigoureuse des actifs d’un fonds ». Or, le marché de la cryptomonnaie ne remplit pas ces critères.

Il reste à voir si le Gestionnaire demandera la tenue d’une audience devant la CVMO afin que celle-ci examine la Décision du Directeur; dans l’intervalle toutefois, la Décision offre un aperçu des principaux obstacles que les gestionnaires de fonds d’investissement doivent surmonter s’ils veulent offrir aux investisseurs des fonds d’investissement qui détiennent des cryptoactifs au Canada.

Veuillez communiquer avec un des membres du groupe Fonds d’investissement et gestion d’actifs de Macmillan si vous avez des questions à l’égard de l’information qui est fournie ci-dessus.

par Hari Marcovici et Paola Ramirez, étudiante en droit

Mise en garde

Le contenu du présent document ne fournit qu’un aperçu du sujet et ne saurait en aucun cas être interprété comme des conseils juridiques. Le lecteur ne doit pas se fonder uniquement sur ce document pour prendre une décision, mais devrait plutôt consulter ses propres conseillers juridiques.

© McMillan S.E.N.C.R.L., s.r.l. 2019

Perspectives (5 Posts)Voir Plus

Featured Insight

Explorer l’extraterritorialité : une présence physique est-elle nécessaire pour que la législation sur la protection des renseignements personnels s’applique?

Joignez-vous McMillan et de Kochhar & Copour un webinaire de portée internationale sur l’application extraterritoriale de cette législation dans ces territoires. Les organisations sans établissement ou salariés au Canada ou en Inde sont-elles visées par la législation locale sur la protection des renseignements personnels? Un événement à ne pas manquer pour les organisations qui exercent des activités dans l’un ou l’autre (ou les deux!) de ces pays.

Détails
Mercredi 6 mars 2024
Featured Insight

Alimenter l’innovation canadienne : l’OPIC et le SDC unissent leurs forces pour renforcer le soutien aux entités canadiennes en matière de propriété intellectuelle

L’OPIC et le SDC ont annoncé une collaboration visant à promouvoir la sensibilisation et l’utilisation de la propriété intellectuelle auprès des PME, des universitaires et des spécialistes de l’innovation du Canada.

Lire plus
16 Fév, 2024
Featured Insight

L’OPIC et INPI-Brésil collaborent dans le cadre du programme autoroute du traitement des demandes de brevet (PPH)

Détails et implications de la conclusion, par l’OPIC et l’INPI-Brésil, d’un accord pilote bilatéral sur l’Autoroute du traitement des demandes de brevet (PPH).

Lire plus
15 Fév, 2024
Featured Insight

Fintech : revue juridique de l’année 2023

Le secteur des technologies financières au Canada a été touché par d’importants développements réglementaires en 2023. Découvrez les principales mises à jour de notre revue juridique de l’année.

Lire plus
15 Fév, 2024
Featured Insight

Intégration de l’IA au sein de la défense nationale : le ministère de la Défense nationale parachève sa stratégie d’IA

Le ministère de la Défense nationale est sur le point d’adopter une stratégie en matière d’intelligence artificielle pour les Forces armées canadiennes.

Lire plus
13 Fév, 2024