Insights Header image
Insights Header image
Insights Header image

La technologie immobilière : nouvelle frontière de l’immobilier, partie 1 – introduction

4 janvier 2022 Bulletin sur l'immobilier commercial Lecture de 3 min

Dans cette série de trois bulletins, nous étudions le concept de technologie immobilière (ou PropTech en anglais), son impact, ainsi que les avantages et les difficultés qui s’y rattachent.

Qu’est-ce que la technologie immobilière et en quoi est-elle importante?

Les technologies et leur évolution continuent de provoquer des bouleversements dans tous les secteurs d’activité, dont l’immobilier industriel, commercial et résidentiel. Au carrefour des domaines de l’immobilier et des technos, la technologie immobilière propose des solutions novatrices pour améliorer l’expérience et la fonction du secteur immobilier, sur le plan transactionnel, mais aussi celui de la prestation de services de soutien connexes. Ce concept quelque peu nébuleux intéresse de plus en plus les entrepreneurs et les investisseurs, qui cherchent à s’approprier l’usage du terme, et recoupe plusieurs autres secteurs liés au démarrage d’entreprise, comme la technologie de la construction et la technologie financière, de même que les bâtiments intelligents et les villes intelligentes. Étant donné que l’écosystème immobilier regroupe la plus grande catégorie d’actifs à l’échelle mondiale, ce n’est qu’une question de temps avant qu’il ne soit chamboulé par les technologies.

Les promoteurs de la technologie immobilière repèrent les failles et les inefficacités dans le marché immobilier et les secteurs connexes, puis implantent des solutions technologiques hautement innovantes dans des secteurs traditionnellement résistants au changement, comme l’achat et la location, la gestion, l’évaluation, le financement et la construction. La technologie immobilière offre de nouvelles possibilités aux entreprises du secteur, comme la modernisation et le gain d’efficacité des projets de promoteurs immobiliers, le renouvellement de l’offre de produits et services et le développement d’applications, de logiciels et d’autres outils d’analyse de données servant à simplifier les projets immobiliers. D’ailleurs, les investisseurs en capital-investissement et en capital de risque ont manifestement remarqué ces nouveautés, puisque les investissements dans ce domaine ont crû de façon exponentielle ces dernières années. À titre d’exemple, les jeunes pousses Sonder et ecobee ont récolté respectivement 698 millions de dollars et 203 millions de dollars auprès de divers bailleurs de fonds[1].

Mais avant tout, ceux qui souhaitent exploiter le potentiel de la technologie immobilière doivent comprendre sa nature, son impact sur le marché et les risques qu’elle présente.

Quel est l’impact de la technologie immobilière sur le marché?

La technologie immobilière révolutionne notre façon d’interagir avec le monde physique qui nous entoure, que ce soit à la maison, au travail ou dans les espaces publics. Voici quelques exemples illustrant comment elle fait bouger le marché :

  • Pendant la pandémie, les propriétaires ont dû commencer à surveiller la qualité de l’air dans leurs immeubles. Poppy, « le premier réseau commercial de détection de pathogènes du monde », a donc proposé ses services de contrôle des virus aux gestionnaires d’immeubles[2], apportant une solution à un problème de santé contemporain grâce à la technologie appliquée au domaine de l’immobilier.
  • La plateforme numérique de Fundever permet de mettre en relation courtiers hypothécaires et prêteurs commerciaux, créant du même coup un « marché numérique unifié pour l’immobilier commercial[3]».
  • D’autres entreprises engagées dans des projets de technologie immobilière souhaitent devenir le « Uber » de l’immobilier, en rendant plus accessibles et plus fluides certains services en forte demande, comme ceux liés à l’achat d’une maison[4].

La nature agile des entreprises en démarrage leur procure un avantage concurrentiel dans tous les secteurs, étant donné leur capacité à innover et à repenser en profondeur les systèmes existants. La COVID-19 accélère le rythme d’adoption des technologies : ce qui était jadis un plus devient indispensable à la continuité des fonctionnalités. Les besoins des entreprises, en pleine évolution, sont réévalués, tout comme les besoins et les désirs des consommateurs sont en croissance et en changement.

Il peut être difficile actuellement d’imaginer une perturbation dans le secteur de la promotion immobilière en particulier. Toutefois, l’analyse de données, la chaîne de blocs et la réalité virtuelle pourraient changer du tout au tout la façon de faire des affaires dans ce secteur d’ici 5 à 10 ans seulement.

Dans la partie 2 de cette série, nous verrons certains des avantages de la technologie immobilière, tandis que dans la partie 3 nous nous pencherons sur les risques s’y rattachant.

Vous avez besoin de conseils au sujet de la technologie immobilière, notamment en ce qui concerne l’acquisition, la location, le développement et la construction d’immeubles, l’octroi de licences de logiciels, la protection des renseignements personnels ou des données ou encore la mobilisation de capitaux? N’hésitez pas à communiquer avec les auteurs du présent bulletin pour découvrir comment les diverses équipes de McMillan (technologies, construction, immobilier, marchés des capitaux et propriété intellectuelle) peuvent vous aider.

[1] Proptech Collective, PropTech in Canada 2021 Report (février 2021), en ligne : Proptech Collective, pp. 18-19 [Proptech Collective Report].
[2] Proptech Collective Report, p. 33; voir également « Poppy » (visité le 4 janvier 2022), en ligne :
Poppy.
[3] « FundEver » (visité le 4 janvier 2022), en ligne : FundEver.
[4] Voir, par exemple, l’article sur Properly dans le Toronto Life.

par Alex Bruvels, Robert Piasentin, Kailey Sutton, Kaleigh Zimmerman et Madeline Klimek (stagiaire en droit)

Mise en garde

Le contenu du présent document ne fournit qu’un aperçu du sujet et ne saurait en aucun cas être interprété comme des conseils juridiques. Le lecteur ne doit pas se fonder uniquement sur ce document pour prendre une décision, mais devrait plutôt obtenir des conseils juridiques précis.

© McMillan S.E.N.C.R.L., s.r.l. 2022

Perspectives (5 Posts)Voir Plus

Featured Insight

Restructuration corporative et droit de la propriété intellectuelle : la Cour supérieure du Québec annule un avis de résiliation et livre une première interprétation des droits d’usage sous la LACC

In the context of a restructuring, the debtor's right to resiliate a contract under s. 32 of the Companies' Creditors Arrangement Act is far from absolute.

Lire plus
19 Juin, 2024
Featured Insight

Troisième partie du webinaire de McMillan sur l’arrêt R. c. Grand Sudbury

Joignez-vous à nous pour la troisième partie de cette série (en anglais), qui fait suite aux deux webinaires (également en anglais) diffusés en décembre 2023 et en février 2024, au cours desquels nous avons discuté de l’historique, des détails et des répercussions juridiques de la décision de la Cour suprême du Canada dans l’affaire R. c. Grand Sudbury.

18 Juin, 2024
Featured Insight

Au revoir CDOR, bonjour CORRA : le dernier mois du taux CDOR et les tendances en matière de prêts CORRA

Le taux CDOR cessera d’être publié après le 28 juin 2024; le taux CORRA est maintenant utilisé dans des conventions de crédit et certaines tendances se dessinent quant à son utilisation.

Lire plus
13 Juin, 2024
Featured Insight

Loin de copier la FARA, le projet de loi sur la transparence et la responsabilité en matière d’influence étrangère renvoie les précisions à plus tard

La proposition visant à établir un registre des agents étrangers au Canada ne reproduit pas les aspects controversés de la FARA, mais laisse le champ ouvert à des règlements et des directives plus détaillés.

Lire plus
6 Juin, 2024
Featured Insight

Anonymisation des renseignements personnels en vertu du droit québécois

Le 15 mai 2024, le Québec a finalement édicté son règlement sur l’anonymisation des renseignements personnels qui établit des lignes directrices précises sur la façon d’effectuer l’anonymisation de manière appropriée.

Lire plus
6 Juin, 2024