Insights Header image
Insights Header image
Insights Header image

Budget 2024 : élargissement de l’allègement pour les fournisseurs de services non-résidents

19 avril 2024 Bulletin sur la fiscalité Lecture de 2 min

Le budget de 2024 propose d’élargir les circonstances dans lesquelles l’Agence du revenu du Canada (l’« ARC ») peut accorder un allègement à l’égard des retenues autrement exigées à l’égard des paiements faits à des non-résidents qui fournissent des services au Canada.

En vertu de la Loi de l’impôt sur le revenu (Canada) (la « Loi de l’impôt ») et des règlements correspondants (les « Règlements »), les montants versés à un fournisseur de services non-résident pour des services rendus au Canada sont, en l’absence d’une dérogation valide et à but limité émise par l’ARC, soumis à une retenue de 15 %, que le payeur est tenu de verser à l’ARC (la « Retenue de l’article 105 »)[1]. Les paiements effectués au titre de « services rendus au Canada » peuvent inclure des paiements liés à des projets de construction, des projets d’installation, des opérations de fabrication et/ou de transformation, des opérations pétrolières et gazières, des événements sportifs et des présentations lors de séminaires ou de conférences.

La Retenue de l’article 105 vise à faire en sorte que les impôts éventuellement payables par un fournisseur de services non-résident soient remis par le payeur des frais de service au nom de ce non-résident.

Le budget 2024 propose de permettre à l’ARC de renoncer à l’exigence de la Retenue de l’article 105 à l’égard des frais payables à un fournisseur de services non-résident au cours d’une période déterminée si (i) le fournisseur de services non-résident ne serait pas assujetti à l’impôt canadien sur la base de l’application d’une convention fiscale entre le Canada et le pays de résidence du fournisseur de services, ou (ii) le revenu provenant de la prestation des services particuliers est exonéré d’impôt en raison des services liés au transport maritime international ou à l’exploitation d’un aéronef en trafic international (la « Nouvelle dérogation budgétaire »).

L’élargissement des droits à la dérogation envisagé dans le budget de 2024 est une bonne nouvelle pour de nombreux fournisseurs de services non-résidents. Toutefois, des incertitudes demeurent quant aux règles de la Nouvelle dérogation budgétaire proposée.

Par exemple, on ne connaît pas encore la durée de validité de la Nouvelle dérogation budgétaire ni la façon dont les fournisseurs de service non-résidents pourront en faire la demande. La loi habilitante proposée donne également à l’ARC le pouvoir discrétionnaire d’imposer des conditions préalables supplémentaires à la délivrance d’une Nouvelle dérogation budgétaire.

La capacité de l’ARC d’accorder de Nouvelles dérogations budgétaires entrera en vigueur lorsque la loi habilitante applicable aura reçu la sanction royale.

[1] Une retenue provinciale supplémentaire de 9 % au Québec s’applique généralement aux paiements faits à des non-résidents pour des services rendus dans la province de Québec.

par Todd Miller

Mise en garde

Le contenu du présent document ne fournit qu’un aperçu du sujet et ne saurait en aucun cas être interprété comme des conseils juridiques. Le lecteur ne doit pas se fonder uniquement sur ce document pour prendre une décision, mais devrait plutôt obtenir des conseils juridiques précis. Il est préférable d’obtenir un avis juridique spécifique.

© McMillan S.E.N.C.R.L., s.r.l. 2024

Perspectives (5 Posts)Voir Plus

Featured Insight

Comprendre le cadre des services bancaires pour les gens : perspectives clés de la loi no 1 d’exécution du budget de 2024

Le 30 avril, le gouvernement fédéral a présenté la Loi no 1 d’exécution du budget 2024, qui fournit le cadre législatif du système bancaire ouvert au Canada.

Lire plus
16 Mai, 2024
Featured Insight

Expiration des restrictions imposées aux étudiants étrangers pour le travail hors campus : lignes directrices pour les employeurs

La dérogation temporaire accordée par le gouvernement du Canada dans le but de permettre aux étudiants étrangers de travailler plus de 20 heures par semaine a pris fin le 30 avril 2024.

Lire plus
16 Mai, 2024
Featured Insight

L’évaluation des risques juridiques : un outil essentiel de gestion des risques

Nous pouvons affirmer que la meilleure façon de régler les questions juridiques qui se posent dans toute entreprise est de concentrer les efforts sur leur détermination et leur résolution avant qu’elles ne deviennent des problèmes juridiques.

Lire plus
17 Mai, 2024
Featured Insight

Comprendre les limites du privilège juridique à la suite d’une cyberattaque : enseignements tirés de la violation des données de Lifelabs

Dans l’affaire LifeLabs LP v. Information and Privacy Commr (Ontario), la Cour a clarifié la portée limitée du privilège juridique dans le contexte des atteintes à la protection des données.

Lire plus
10 Mai, 2024
Featured Insight

Éclaircir les zones d’ombres du terme « exploitation » dans les revendications de contrefaçon de brevet

Dans l’affaire Steelhead LNG (ASLNG) Ltd. v. Arc Resources Ltd., la Cour a examiné ce qui constitue l’« exploitation » d’une invention brevetée dans le contexte d’une contrefaçon de brevet.

Lire plus
9 Mai, 2024