fr_FR
Concept de télévision intelligente de mur multimédia de mouvement
Concept de télévision intelligente de mur multimédia de mouvement
Concept de télévision intelligente de mur multimédia de mouvement

Mois de l’histoire des Noirs | Hommage à Portia White

Actualités Fév 18, 2021

Portia May White (1911–1968) | Vecteur de changement | Première chanteuse de concert afro-canadienne à atteindre une renommée internationale et professeure de chant de certains des artistes canadiens les plus célèbres.

William Andrew White, descendant d’esclaves en Virginie, a déménagé au Canada en 1900. Trois ans plus tard, il a obtenu un baccalauréat en théologie de l’Université Acadia, dont il était alors le deuxième diplômé noir. En 1906, alors qu’il était ministre du culte à Truro, en Nouvelle-Écosse, il a épousé Izie Dora White (avec laquelle il n’avait aucun lien de parenté); ils ont élevé treize enfants ensemble.

Bon nombre des enfants et des descendants de M. White sont devenus de brillants musiciens, écrivains et politiciens, à commencer par sa troisième fille, Portia.

Dès l’âge de six ans, Portia fait partie de la chorale à l’église baptiste de la rue Cornwallis, à Halifax (qui s’appelle aujourd’hui New Horizons Baptist Church), où sa mère est directrice musicale et son père, ministre du culte. Plus tard, elle devient directrice de chorale et recueille des fonds pour l’église en chantant durant l’émission de radio animée par son père.

En 1929, Portia White commence à étudier à l’Université Dalhousie dans le but de devenir enseignante. Elle enseigne aux enfants du primaire dans deux petites communautés d’Halifax majoritairement noires, Africville et Lucasville; elle gagne alors assez d’argent pour s’offrir chaque semaine des leçons de chant à 16 km de là (distance qu’elle parcourt à pied). Récipiendaire d’une bourse en 1939, elle poursuit sa formation musicale au Conservatoire de musique d’Halifax.

Pour ses débuts à l’échelle nationale, elle se produit à l’Auditorium Eaton de Toronto en 1941; elle a alors 30 ans. C’est cette année-là que ses partisans créent le Nova Scotia Talent Trust, afin de lui fournir une aide financière pour sa carrière de chanteuse. Elle donne ensuite des concerts dans tout le pays, chantant des classiques européens, mais aussi des negro spirituals.

En 1944, Portia White est la première Canadienne à se produire au légendaire Town Hall de New York, où le New York Times la qualifie de « remarquable ». Elle donne ensuite de nombreux autres concerts aux États-Unis et, en 1945, elle part en tournée en Amérique centrale et en Amérique du Sud. Elle chante dans les Caraïbes en 1946 et, deux ans plus tard, en France et en Suisse.

Mme White doit s’arrêter de chanter de façon prématurée en raison d’un horaire beaucoup trop chargé et d’un diagnostic de cancer. En 1952, elle s’installe à Toronto, où elle donne des cours de chant à certains des interprètes canadiens les plus célèbres, notamment Lorne Greene, Dinah Christie, Don Francks et Robert Goulet.

Durant les années 1950 et 1960, elle donnera seulement quelques concerts, dont un devant la Reine Elizabeth II au Confederation Centre of the Arts de Charlottetown, en 1964. Elle décède à Toronto en 1968.

En 1995, elle est reconnue comme personne d’importance historique le gouvernement du Canada, qui émet un timbre en son honneur quatre ans plus tard, dans le cadre de la Collection du Millénaire de Postes Canada consacrée aux « artistes extraordinaires » (Extraordinary Entertainers).


Actualités

News

Mois de l’histoire des Noirs | Hommage à Dudley Laws

Dudley Laws (1934-2011) | Vecteur de changement | Reconnu comme une force motrice clé dans l’établissement de l’Unité des enquêtes spéciales (UES) de l’Ontario et de la Commission sur le racisme systémique dans le système de justice pénale en Ontario.

Actualités Fév 23, 2021
Lire plus
News

Sept professionnels de McMillan sont cités dans l’édition spéciale 2021 de Lexpert des meilleurs avocats du domaine des technologies au Canada

McMillan est heureux d’annoncer que l’expertise exceptionnelle de sept de ses avocats a été reconnue dans l’édition spéciale 2021 de Lexpert consacrée aux meilleurs avocats du domaine des technologies au Canada.

Actualités Fév 19, 2021
Lire plus
News

Des avocat.e.s de McMillan obtiennent 17 classements dans 11 catégories dans le guide Chambers Global 2021

McMillan est fier d’être classé dans le guide Chambers Global 2021. Le guide de 2021 classe McMillan comme un cabinet d’avocats de premier plan dans six domaines de pratique et cite 16 avocat.e.s de McMillan comme des chefs de file dans leurs domaines respectifs.

Actualités Fév 18, 2021
Lire plus