Insights Header image
Insights Header image
Insights Header image

En route vers 100 % de véhicules neufs zéro émission en 2035 : Ottawa compte fixer de nouveaux objectifs de vente aux constructeurs

17 janvier 2023 Bulletin sur la réglementation Lecture de 3 min

En juin 2021, le gouvernement fédéral annonçait son intention d’exiger que la totalité des automobiles à passagers et des camions légers neufs vendus au Canada soient des véhicules zéro émission d’ici 2035[1]. Un an et demi plus tard, dans le cadre de sa stratégie pour atteindre cet objectif, il a publié un projet de règlement en vertu de la Loi canadienne sur la protection de l’environnement (la « LCPE »). Ce règlement imposera aux constructeurs automobiles des objectifs de vente de véhicules zéro émission (« VZE »)[2] visant à garantir une augmentation de l’offre de VZE pour les consommateurs, augmentation dont le Canada aura grandement besoin pour atteindre sa cible de 2035 et mettre un terme à l’utilisation de véhicules polluants au plus tard en 2050[3].

De nouveaux objectifs de vente de VZE pour les constructeurs

Les objectifs de vente de VZE des constructeurs s’appliqueront aux années de modèle 2026 et ultérieures et augmenteront graduellement jusqu’à ce que l’objectif de 100 % soit atteint en 2035.

Année de modèle Ventes minimales de VZE (%)
2026 20
2027 23
2028 34
2029 43
2030 60
2031 74
2032 83
2033 94
2034 97
2035 et ultérieures 100

Tableau 1 : Nouveaux objectifs de vente de VZE des constructeurs pour les années de modèle 2026 à 2035, exprimés en pourcentage des ventes

Le règlement établira des formules permettant aux entreprises de calculer la valeur moyenne des émissions de gaz d’échappement liées au carbone pour chacun de leurs parcs[4]. Les entreprises assujetties à la nouvelle réglementation devront s’assurer d’atteindre les objectifs et de pouvoir produire des preuves de conformité[5].

Quelles conséquences en cas de non-conformité?

Des agents d’application de la LCPE d’Environnement et Changement climatique Canada seront chargés de faire respecter le règlement une fois qu’il aura été adopté. Ils pourront imposer toute sanction prévue par la Politique d’observation et d’application de la LCPE[6], notamment :

  • émettre des avertissements;
  • émettre des ordres;
  • émettre des contraventions;
  • recommander au ministre de l’Environnement d’émettre un ordre interdisant certaines activités ou exigeant que certaines mesures soient prises;
  • émettre des ordres d’exécution en matière de protection de l’environnement;
  • demander une injonction pour faire cesser ou empêcher une infraction à la loi;
  • intenter des poursuites[7].

Le projet de règlement fait actuellement l’objet d’une période de consultation de 75 jours qui prendra fin le 16 mars 2023[8].

[1] Bâtir une économie verte : le gouvernement du Canada exigera que la totalité des voitures et camions légers à passagers vendus soit des véhicules zéro émission d’ici 2035, 29 juin 2021, gouvernement du Canada.
[2] Un « véhicule zéro émission » est une « [a]utomobile qui est un véhicule électrique, un véhicule électrique hybride rechargeable ou un véhicule à pile à combustible ». Voir La Gazette du Canada, Partie I, volume 156, numéro 53 : Règlement modifiant le Règlement sur les émissions de gaz à effet de serre des automobiles à passagers et des camions légers, 31 décembre 2022, en ligne : gouvernement du Canada.
[3] Objectifs de ventes réglementées proposés pour les véhicules zéro émission, 21 décembre 2022, en ligne : gouvernement du Canada.
[4] La Gazette du Canada, Partie I, volume 156, numéro 53 : Règlement modifiant le Règlement sur les émissions de gaz à effet de serre des automobiles à passagers et des camions légers, 31 décembre 2022, en ligne : gouvernement du Canada, par. 7(2).
[5] La Gazette du Canada, Partie I, volume 156, numéro 53 : Règlement modifiant le Règlement sur les émissions de gaz à effet de serre des automobiles à passagers et des camions légers, 31 décembre 2022, en ligne : gouvernement du Canada.
[6] Id.
[7] Loi canadienne sur la protection de l’environnement : politique d’observation et d’application : chapitre 7, 8 juillet 2019, gouvernement du Canada.
[8] Préc., note 5.

par Timothy Cullen et Adelaide Egan (stagiaire en droit)

Mise en garde

Le contenu du présent document ne fournit qu’un aperçu du sujet et ne saurait en aucun cas être interprété comme des conseils juridiques. Le lecteur ne doit pas se fonder uniquement sur ce document pour prendre une décision, mais devrait plutôt obtenir des conseils juridiques précis.

© McMillan S.E.N.C.R.L., s.r.l. 2023

Perspectives (5 Posts)Voir Plus

Featured Insight

Déchiffrer le projet de loi de 2024 visant à renforcer la cybersécurité et la confiance dans le secteur public (Ontario)

Déchiffrer le projet de loi 194 de l’Ontario : Loi de 2024 visant à renforcer la cybersécurité et la confiance dans le secteur public. Modifications principales et stratégies de conformité expliquées en détail.

Lire plus
24 Mai, 2024
Featured Insight

Comprendre le cadre des services bancaires pour les gens : perspectives clés de la loi no 1 d’exécution du budget de 2024

Le 30 avril, le gouvernement fédéral a présenté la Loi no 1 d’exécution du budget 2024, qui fournit le cadre législatif du système bancaire ouvert au Canada.

Lire plus
16 Mai, 2024
Featured Insight

Expiration des restrictions imposées aux étudiants étrangers pour le travail hors campus : lignes directrices pour les employeurs

La dérogation temporaire accordée par le gouvernement du Canada dans le but de permettre aux étudiants étrangers de travailler plus de 20 heures par semaine a pris fin le 30 avril 2024.

Lire plus
16 Mai, 2024
Featured Insight

L’évaluation des risques juridiques : un outil essentiel de gestion des risques

Nous pouvons affirmer que la meilleure façon de régler les questions juridiques qui se posent dans toute entreprise est de concentrer les efforts sur leur détermination et leur résolution avant qu’elles ne deviennent des problèmes juridiques.

Lire plus
17 Mai, 2024
Featured Insight

Comprendre les limites du privilège juridique à la suite d’une cyberattaque : enseignements tirés de la violation des données de Lifelabs

Dans l’affaire LifeLabs LP v. Information and Privacy Commr (Ontario), la Cour a clarifié la portée limitée du privilège juridique dans le contexte des atteintes à la protection des données.

Lire plus
10 Mai, 2024